Chapelet

La communauté de paroisses Saint Arbogast des berges de l'Ill

MONTAGNE-VERTE / ELSAU



                                                          LES MYSTÈRES  DOULOUREUX selon la Bible

1. « L'Agonie de Jésus »
A Gethsémani, Jésus, deux disciples, Pierre et les deux fils de Zébédée, avec Lui, leur dit: "Restez ici, tandis que je m'en irai prier là-bas." Il commença à ressentir tristesse et angoisse: "Mon âme est triste à en mourir, demeurez ici et veillez avec moi." Puis, un peu plus loin, tombant face contre terre, Il prie: "Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais selon ta volonté." Il retourne vers les disciples ; les trouvant en train de dormir, il dit : "Vous ne pouvez pas veiller une heure avec moi ! Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation: l'esprit est ardent, mais la chair est faible." Il retourne de nouveau vers les disciples et leur dit : " Levez-vous ! Voici l'heure. Le Fils de l'homme va être livré aux mains des pécheurs!" (Mt 26,36-46). Nous T’offrons, Seigneur Jésus, cette 1ère dizaine en l'honneur de ton Agonie, et nous Te demandons, par l'intercession de ta sainte Mère, l’effort d’un esprit bienveillant qui conforme à ta sainte volonté.
 2. « La Flagellation »
Ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple, Pilate leur dit : "Vous m'avez présenté cet homme comme détournant le peuple, et moi je l'ai interrogé devant vous, et je n'ai trouvé en lui aucun motif de condamnation pour ce dont vous l'accusez. Vous le voyez : Il n'a rien fait qui mérite la mort. Je Le relâcherai donc, après l'avoir châtié" (Lc 23,13-16). Pilate le fit flageller (Jn 19,1). Nous T’offrons, Seigneur, cette 2è dizaine en l'honneur de ta sanglante Flagellation, et nous Te demandons, par l'intercession de ta sainte Mère, la grâce de mortification de nos sens.
 3. « Le Couronnement d'épines »
Les soldats, tressant une couronne d’épines, la lui posèrent sur la tête, et Le revêtirent d'un manteau de pourpre. Ils s'avançaient vers lui et dit : "Salut, roi des Juifs !" en lui donnant des coups (Jn 19,2-3), lui frappant la tête avec un roseau, lui crachant dessus et se moquant de lui » (Mc 15,19-20).  Nous T’offrons, Seigneur Jésus, cette 3è dizaine en l'honneur de ton Couronnement d'épines, et nous Te demandons, par l'intercession de ta sainte Mère, un grand regret de nos péchés ».
4. « Le Portement de la Croix »
En livrant Jésus pour le supplice, ils Le chargèrent de porter une lourde croix. (Lc 23,23-25), Sur cette route montante, voyant Jésus épuisé sous ce poids, ils ont réquisitionné un homme nommé Simon de Cyrène qui revenait des champs pour aider Jésus à porte sa croix (Jn 19,16-18). Le peuple Le suivait. Des femmes se lamentaient derrière Lui. Se retournant, Jésus dit: femmes, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants…(Jn 19,18). Nous T’offrons, Seigneur, cette 4è dizaine en l'honneur de ton Portement de croix, et nous Te demandons, par l'intercession de ta sainte Mère, la force d’Esprit pour pouvoir porter notre croix au quotidien à Te suivre vers ta Vie.
5. « Jésus mort sur la croix »
L'inscription indiquant le motif de sa condamnation était libellée : "Le roi des Juifs."  Avec Lui ils crucifiaient deux brigands, l'un à sa droite, l'autre à sa gauche. Les passants l'injuriaient: " Toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même et descend de la croix !" (Mc 15,24-32). Jésus dit : "J'ai soif." Ayant pris le vinaigre, Il dit: "C'est achevé". Et, en inclinant la tête, il rendit l'esprit. (Jn 19,28-30). Seigneur, en l'honneur de ta mort par amour pour nous, nous Te rendons grâce ;  et nous Te demandons, par l'intercession de ta sainte Mère, l'amour de la Croix, et une bonne mort pour nous et pour ceux qui sont à l'agonie.